Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

A un saut du bonheur

jeudi 16 juin 2005

Source: Le Matin
A UN SAUT DU BONHEUR

LAS VEGAS A une barre près le jeune Suisse partageait le 2e rang avec Whitaker, mais tous s’inclinent avec admiration devant Meredith Michaels Beerbaum

Après la finale du Top 10 mondial à Genève et le titre de numéro un, la Coupe du monde ! A Las Vegas, devant ses (ex) compatriotes, conquis, à 35 ans, Meredith Michaels Beerbaum est entrée au panthéon du saut d’obstacles. Avec l’aide d’un extraterrestre, son hanovrien de 12 ans « Shutterfly », L’Allemande d’origine californienne, devenue l’épouse de Markus Beerbaum en 1998, n’a pas tremblée. Elle est la quatrième femme à brandir le trophée.

Michael Whitaker, 2e, a de nouveau manqué la consécration de peu. Ehning et Nieberg, deux Allemands encore, se partagent la 3e place. Et le Brésilien Pessoa, 7e, est passé à côté d’un 4e sacre historique avec « Baloubet-du-Rouet », très chaud. Le Brésilien, qui faisait jeu égal avec la gagnante avant l’ultime parcours, s’est finalement classé derrière Steve Guerdat, 6e à une faute du podium.
Une faute, c’est d’ailleurs tout ce que le Jurassien a concédé en cinq parcours : chapeau ! Sa complicité avec « Pialotta », sa finesse et son sang-froid forcent le respect. Sa faute sur l’oxer No 2 de la première manche coûte cher, mais c’est plutôt sa prudence dans la chasse qui l’a pénalisé. Troisième vendredi soir et 2e ex aequo dimanche, Steve Guerdat n’en a pas moins réussi un parcours héroïque. A l’inverse, certains favoris ont plongé le dernier jour, victimes de leurs nerfs et (ou) de l’extrême technicité des parcours. La petite piste ovale de Las Vegas, l’atmosphère électrique et la fatigue ont fait le reste. Parmi les contre-performances les plus spectaculaires, la chute de Skelton, les 12 pts de Philippaerts et ceux de Ludger Beerbaum.

Seul Suisse en lice

Steve Guerdat peut être fier de devancer tout ce beau monde. Seul Suisse en lice, suite au forfait inévitable de Christophe Barbeau et à la non qualification de Markus Fuchs, le benjamin a terminé 6e, comme aux derniers européens. La comparaison ne s’arrête (hélas) pas là puisque « Pialotta », comme « Tepic » en son temps, ne lui était prêtée que pour cette belle aventure. La jument est en effet promise à sa copropriétaire actuelle, l’Australienne Edwina Alexander, en vue des Mondiaux 2006.
Et maintenant ? »Même sans « Pialotta », je vais pouvoir disputer de gros concours, Hambourg, Wiesbaden, Aach et probablement Madrid. » Avec trois bons 8 ans encore un peu verts, le Jurassien pense faire l’impasse sur les Européens. Reste à savoir si la Suisse pourra se passer de lui.
 
2005

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.