Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Guerdat piaffe d'impatience

mercredi 21 janvier 2009
Remis de ses problèmes de dos, Steve Guerdat pourra remonter à cheval dès la semaine prochaine. D'abord tranquillement, au pas et au petit trot, puis plus sérieusement, début février.
 
En convalescence après sa hernie discale, le leader de la Coupe du monde de saut sera à Zurich en spectateur. Son retour est prévu le 10 février en Espagne.
 
 
 
Coupe du monde - Zurich

Steve Guerdat n'est pas du genre contemplatif, plutôt hyperactif, il trouve donc le temps très long depuis son opération du 22 décembre. Le Jurassien souffrait du dos depuis plus d'un an - «sauf à cheval, en parcours je n'avais aucune douleur!» - et il a bien dû se résoudre à se soigner, une fois le CSI-W de Genève terminé et sa série d'exploits achevée.

La hernie discale dont il souffrait était sérieuse et il n'aurait pas fallu qu'il retarde cette opération plus longtemps. Aujourd'hui, Steve Guerdat n'a plus mal à la jambe - «fourmillements et douleurs ont disparu comme par enchantement, il y a une bonne semaine» - et les médecins sont satisfaits. Le point de la situation, avant le CSI-W de Zurich (22 au 25 janvier), dont il devait être la tête d'affiche. Et où il ne sera «que» spectateur...

Steve, comment ça va?
Je suis soulagé de ne plus avoir mal à la jambe gauche et les médecins sont contents. J'ai commencé une physio intensive, à raison de deux heures par jour et cinq jours par semaine.

Quand pourrez-vous remonter à cheval?
Dans une semaine. D'abord tranquillement, au pas et au petit trot, puis plus sérieusement, début février. Mes chevaux, eux, après une dizaine de jours de repos complet, ont repris le travail, mais ils ont surtout fait de la balade en forêt.

Avez-vous toujours les onze mêmes chevaux à l'écurie?
«Kador-du-Valon» est parti pour l'Italie, où il sera monté par une jeune cavalière. On cherche donc une nouvelle monture de Grand Prix, c'est le souhait d'Yves G. Piaget, le propriétaire de mes chevaux, mais ça ne se trouve pas facilement.

Vous profitez aussi de lire, de faire d'autres choses?
J'ai un peu rangé mon bureau et mes paperasses (ndlr: avec l'aide de sa maman!), mais je tourne en rond.

Serez-vous au CSI de Zurich comme spectateur?
J'y vais jeudi, avec Yves G. Piaget et Urs Schwarzenbach, le propriétaire de mes installations à Herrliberg, mais je ne suis pas sûr d'y retourner les jours suivants: voir ces épreuves sans monter soi-même, ça fait mal.

Votre premier concours?
J'ai annulé les quatre prochaines étapes de la Coupe du monde, Zurich, Bordeaux, Vigo et Göteborg. Je reprendrai le 10 février en Espagne, à Vejer de la Frontera, pour le Circuit du Soleil. C'est un circuit de cinq semaines et je peux aussi y monter mes jeunes chevaux.

Et en vue de la finale de la Coupe du monde Rolex FEI, quelle préparation?
Je ferai comme l'an passé, j'irai à s'-Her-togenbosch avec «Trésor», pour préparer Las Vegas. La piste y est petite, spéciale, et il avait très bien sauté en 2007 (3e de la finale, gagnée par Beat Mändli). La finale de Vegas me motive plus que jamais, j'aimerais y réussir un grand retour.

«Jalisca-Solier» prendra-t-elle le relais en vue des Championnats d'Europe?
Oui, elle ne sautera qu'à l'extérieur, après Vejer, elle fera en principe Arezzo, Valence et des CSIO. Mais tout cela est encore loin, Windsor c'est fin août et il y a tant de choses à faire d'ici là.
 
Source: Le Matin Alban Poudret - le 20 janvier 2009

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.