Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

HIPPISME: la Suisse a les moyens de viser haut

jeudi 21 juillet 2005

L’équipe de Suisse visera un podium aux Championnats d’Europe de saut d’obstacles organisés de jeudi à dimanche à San Patrignano/ITA.

Elle tentera de rééditer au moins sa 3e place des derniers Européens à Donaueschingen/GER en 2003.
 
La formation dirigée par Rolf Grass s’alignera dans la même composition qu’aux Jeux d’Athènes l’an dernier: Markus Fuchs (50 ans), qui montera sa jument belge de 10 ans La Toya, Steve Guerdat (23 ans), sur sa jument de Westphalie Pialotta, Christina Liebherr (26 ans) et son hongre hollandais de 10 ans No Mercy, et Fabio Crotta (26 ans), sur sa jument française Mme Pompadour. Niklaus Schurtenberger (37 ans), sur Cantus, est remplaçant.

Bon équilibre 

Depuis Athènes, où elle avait pris la 5e place, l’équipe a gagné en expérience, et les responsabilités en son sein sont mieux réparties, explique Rolf Grass. Il se défend néanmoins d’afficher trop haut ses ambitions: «On cherchera à montrer ce qu’on sait faire, sans se mettre trop de pression», déclare-t-il.
Même si Markus Fuchs ne peut plus s’appuyer sur son formidable Tinka’s Boy, blessé et hors circuit, l’expérimenté Saint-Gallois disposera en La Toya d’une monture de choix: «Le cavalier et sa jument s’entendent bien. S’il parvient à contenir la fougue de La Toya, Markus Fuchs peut aller loin. Tout est possible», souligne Rolf Grass.

Guerdat en veut

De fait, Fuchs fait partie des candidats à une médaille dans le concours individuel également, tout comme Steve Guerdat. Le Jurassien, malgré ses 23 ans, affiche déjà une expérience remarquable et des nerfs à toute épreuve, s’émerveille Rolf Grass. Pialotta, la monture mise à disposition par l’amie de Jan Tops, le mentor néerlandais de Guerdat, est considéré comme l’un des cinq meilleurs chevaux au monde. Sa vitesse et son expérience font merveille.

Steve Guerdat lui-même, 6e de la finale de la Coupe du monde ce printemps, ne doute pas de ses capacités: «Je pars pour gagner», annonce-t-il sans ambages.

La Bulloise Christina Liebherr, en forme ascendante, n’est pas non plus dépourvue d’atouts. «Elle est très calme et solide nerveusement, elle monte avec intelligence et fait preuve d’un esprit toujours plus offensif», observe Rolf Grass. Quant à Fabio Crotta, cavalier «extrêmement ambitieux», il est capable de résultats de tout premier plan s’il réussit à maîtriser son tempérament et celui de sa jument, précise le chef d’équipe. Le Tessinois se montre toutefois encore quelque peu inconstant.

Trois Whitaker 

Par équipes, la Suisse aura comme principaux adversaires l’Allemagne, tenante du titre, la France, formation très homogène, et la Grande-Bretagne, avec ses trois Whitaker, Michael, John et Ellen. La Belgique et l’Italie font figure d’outsiders parmi les quinze formations engagées.

Sur le plan individuel, outre Fuchs et Guerdat, les principaux prétendants seront les Allemands Christian Ahlmann, champion en titre, Meredith Michaels-Beerbaum, gagnante de la Coupe du monde, et Marco Kutscher, le Belge Ludo Philippaerts, le Français Laurent Goffinet, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson ou encore l’Irlandaise Jessica Kürten.

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.