Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

L'ultime galop des cavaliers suisses

jeudi 5 juin 2008

Source: Le Temps
Julie Conti
Jeudi 29 mai 2008

Difficile de choisir parmi les fines cravaches du moment celles qui répondront aux attentes de la délégation helvétique aux Jeux olympiques. Revue d'effectifs.
 
 
Plus que jamais, il a l'embarras du choix. Pour désigner la délégation qui ira défendre les couleurs suisses aux Jeux olympiques de Pékin, le chef d'équipe Rolf Grass peut compter sur une belle équipe de cavaliers qui s'impose régulièrement au plus haut niveau. Mais peut-être justement à cause de la bonne santé du saut d'obstacles suisse, l'exercice n'en est que plus difficile. Parce que les attentes ont rarement été aussi grandes envers les cavaliers helvétiques.

«C'est la première fois depuis une vingtaine d'années qu'on a trois couples au top au sein de l'équipe de Suisse, souligne Alban Poudret, rédacteur en chef du Cavalier romand et directeur sportif du CSI de Genève. Beat Mändli, Steve Guerdat et Christina Liebherr ont tout pour réussir une excellente performance par équipe et ont également de vraies chances de médaille en individuel.»

Le cavalier suisse le mieux placé au classement mondial, Markus Fuchs, a lui annoncé son forfait depuis des mois. Parce que sa propre performance l'a trop déçu lors des derniers Jeux d'Athènes et que ses nerfs à fleur de peau s'accommodent mal de la pression induite par les épreuves par équipe. Mais l'eût-il souhaité, le Saint-Gallois n'aurait sans doute pas pu être du voyage à cause d'un terrible mal de dos.

Reste donc à choisir un quatrième cavalier et un réserviste qui auront le privilège d'affronter les parcours olympiques dans les difficiles conditions de Hongkong. Pékin appliquant des conditions de quarantaine strictes, c'est l'ancien protectorat anglais qui accueillera toutes les épreuves équestres. A cause d'une chaleur et d'un taux d'humidité très important, les compétitions se dérouleront en nocturne. Dans ces conditions, quels cavaliers pourront tirer leur épingle du jeu? Rolf Grass et le comité de sélection ont jusqu'au 23 juin et l'issue du concours de Rotterdam pour donner leur verdict.

Tour d'horizon des plus fines cravaches du pays avec Alban Poudret et Philippe Guerdat, ancien cavalier international suisse et actuel entraîneur de l'équipe d'Ukraine. 

Beat Mändli, le leader 

Julie Conti
Classement mondial: 26e.
 
Age: 38 ans.
 
Domicile: Ebertswil (ZH), mais est originaire de Schaffhouse.
 
Meilleur cheval: Ideo du Thot.
 
Palmarès: médaillé d'or de la finale de la Coupe du monde en 2007 à Las Vegas. Il a déjà participé aux Jeux de Sydney (médaille d'argent par équipes en 2000) et d'Atlanta en 1996. Il a aussi été deux fois champion de Suisse.
 
L'avis d'Alban Poudret: «C'est la classe à l'état pur. Il dispose en plus d'un cheval très fiable, régulier et qui a du sang, ce qui compte pour ces Jeux à cause des conditions climatiques extrêmes qui régneront à Hongkong. Il a le potentiel pour monter sur le podium en individuel. Ses résultats sont d'une telle régularité qu'à moins d'un incident, sa sélection ne se discute pas.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Si lui ou son cheval n'ont pas de problèmes de santé, il ira aux Jeux olympiques. Il a beaucoup de métier et avec Ideo du Thot, il forme l'un des meilleurs couples du monde. Il a une bonne longueur d'avance sur les autres cavaliers pour cette qualification.»
 
 
Steve Guerdat, le génie précoce 

Julie Conti
Classement mondial: 22e.
 
Age: 25 ans.
 
Domicile: Herrliberg (ZH) mais est originaire du Jura.
 
Meilleur cheval: Jalisca Solier.
 
Palmarès: médaillé de bronze de la finale de la Coupe du monde en 2007 à Las Vegas. Il a déjà participé aux Jeux d'Athènes en 2004.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Steve a beaucoup de classe à cheval et est très régulier. Il a une jument extraordinaire, au potentiel olympique et qui a beaucoup de sang. Jalisca a prouvé sa résistance en prenant la troisième place du concours de Doha en avril par des conditions de chaleur (mais pas d'humidité) similaires à celle des JO alors que d'autres chevaux étaient très amoindris. De plus, Steve est le seul cavalier à disposer de montures alternatives capables de remplacer sa jument au cas où celle-ci se blesserait.»
 
L'avis de Philippe Guerdat (le père de Steve): «Il est jeune mais a plus de métier que d'autres cavaliers plus âgés et il a déjà participé à des JO. En plus, il a plusieurs bons chevaux et a donc plus de chances d'être du voyage que ceux qui n'ont qu'un cheval de bon niveau.»
 
 
Christina Liebherr, la battante

Julie Conti
Classement mondial: 55e
 
Age: 29 ans.
 
Domicile: Bulle (FR).
 
Meilleur cheval: L. B. No Mercy.
 
Palmarès: une médaille d'argent en individuel aux championnats d'Europe de San Patrignano en 2005. Elle a déjà participé aux Jeux d'Athènes en 2004 où elle avait obtenu le meilleur résultat de l'équipe de Suisse avec un 13e rang individuel.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Elle a beaucoup de sang-froid et l'expérience montre qu'elle se sublime lors des grandes échéances. Elle a été presque parfaite lors de tous les rendez-vous importants. Lors des derniers championnats d'Europe, elle se serait adjugé la médaille d'or sans sa bourde dans le dernier parcours. Elle a une belle complicité avec No Mercy qui est l'une des meilleures montures du circuit. Elle peut faire un excellent résultat surtout dans des épreuves d'un jour comme c'est le cas aux Jeux olympiques.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Sur le papier, c'est la meilleure paire cavalier-cheval de Suisse en Prix des Nations. Si son cheval est en santé, elle devrait être sélectionnée.»
 
 
Pius Schwizer, la peur du refus

Julie Conti
Classement mondial: 44e
 
Age: 45 ans.
 
Domicile: Oensingen (SO).
 
Meilleur cheval: Nobless M.
 
Palmarès: 4e par équipes aux championnats d'Europe de Mannheim en 2007.
 
L'avis d'Alban Poudret:«Selon moi, Pius aurait été du voyage s'il n'y avait pas eu cet incident le 11 mai à La Baule. Sa jument Nobless avait fait un résultat acceptable dans le Prix des nations mais a fait deux refus très secs dans le Grand Prix. Elle ne voulait plus approcher l'obstacle. Ce n'est pas anodin de se faire éliminer de cette façon à deux mois des Jeux. Sa jument est généreuse mais elle est un peu limite sur les très gros parcours, or, ça sera énorme aux Jeux. Je le classerais à la 5e ou à la 6e place en vue des JO.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Je pense qu'il sera le quatrième de l'équipe. Il a fait de bons championnats d'Europe mais je sais qu'il y a eu un problème à La Baule où je n'étais pas. Il faudra voir pour quelles raisons la jument s'est arrêtée mais si elle a eu peur d'un obstacle un peu voyant, c'est inquiétant car il y a beaucoup d'obstacles spéciaux aux JO. C'est un risque mais c'est un super bon cavalier avec une jument de qualité.»
 
 
Daniel Etter, le fougueux

Julie Conti
Classement mondial: 78e.
 
Age: 33 ans.
 
Domicile: Müntschemier (BE)
 
Meilleur cheval: peu à peu
 
Palmarès: quatre victoires en Prix des nations, champion de Suisse en 2002.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Je le verrais à la place du réserviste, c'est-à-dire en 5e position, voir en 4e. C'est un joker car il n'a jamais participé à de grands championnats. Il a gagné à Brême une compétition qui se déroulait sur trois jours, ce qui montre qu'il peut être régulier, ce qu'il n'a pas toujours montré en CSIO. Il doit encore faire ses preuves et sortir le grand jeu à Saint-Gall et à Rotterdam pour séduire le chef d'équipe. Son cheval est puissant et la hauteur ne luit fait pas peur. Mais Daniel a aussi un bon mental. Il est rigolo et mettrait une bonne ambiance. Or le réserviste est important pour le moral de l'équipe. Vu les conditions extrêmes de Hong Kong, le remplaçant a également des chances de pouvoir concourir.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Je le vois au coude à coude avec Niklaus Schurtenberger pour la place de réserviste. Il est jeune et motivé mais il n'a jamais pris part à un grand championnat. Or l'expérience est importante pour des rendez-vous de cette ampleur.»
 
 
Niklaus Schurtenberger, le constant 

Julie Conti
Classement mondial: 102e
 
Age: 40 ans.
 
Domicile: Neuendorf (SO).
 
Meilleur cheval: Cantus
Palmarès: une cinquième place par équipes lors des Jeux équestres mondiaux d'Aachen en 2006 et une quatrième place par équipes lors des championnats d'Europe de Mannheim en 2007.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Je le vois bien être le 4e de l'équipe. Il nous a épatés aux Mondiaux 2006 et n'a pas déçu en championnats d'Europe. Il a toujours tiré son épingle du jeu quand on avait besoin de lui. De plus, il a bien préparé son cheval en vue des JO. Sa monture a des moyens hors du commun et sauter des montagnes ne lui fait pas peur. Or, ce sera très gros aux JO. Le seul bémol est que Cantus n'est pas le cheval le plus frais (13 ans) et qu'il manque de sang, ce qui sera un handicap là-bas. Niklaus a la chance qu'exceptionnellement cette année, les épreuves par équipes se dérouleront sur deux jours et non sur un.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Je le vois à la 5e place, celle du réserviste avec Daniel Etter. C'est un cavalier d'expérience qui a déjà participé à de grands championnats, mais ce n'est pas le couple le plus frais.»
 
 
Werner Muff, au cœur de la discorde 

Julie Conti
Classement mondial: 60e.
 
Age: 34 ans.
 
Domicile: Wangen (ZH).
 
Meilleur cheval: Plot Blue.
 
Palmarès: une cinquième place par équipe lors des Jeux équestres mondiaux d'Aachen en 2006 et une quatrième place par équipes lors des championnats d'Europe de Mannheim en 2007.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Il aurait pu être pris comme 5e cavalier mais la propriétaire de Plot Blue est en délicatesse avec la fédération. Rolf Grass a critiqué la performance du couple à l'issue des derniers européens, ce qu'elle n'a pas apprécié. Elle a refusé de signer un papier mettant le cheval à disposition de la fédération pour les grandes échéances. Werner n'entre à l'évidence plus dans les plans de l'entraîneur.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Je l'aurais considéré comme le réserviste s'il n'y avait pas eu ce problème entre la propriétaire et la fédération. Maintenant qu'ils se sont fâchés, Rolf Grass ne va certainement pas courir après la propriétaire du cheval. D'autant plus que c'est un bon cavalier mais pas indispensable.»
 
 
Jane Richard, le joker

Julie Conti
Classement mondial: 157e
 
Age: 25 ans.
 
Domicile: Turin (Italie) mais est d'origine bernoise.
 
Meilleur cheval: Jalla de Gaverie.
 
Palmarès: plusieurs victoires en Grand Prix et une jolie épreuve récement à La Baule.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Elle n'arrête pas de nous surprendre. Il n'y a pas si longtemps, elle était encore imprécise et avait des lacunes mais de par son travail et sa volonté, elle a réalisé d'excellents résultats notamment à Genève et à La Baule. C'est une cavalière qui a beaucoup de punch mais qui a encore des hauts et des bas. Sa jument a un sacré potentiel mais la paire est encore un peu verte pour les JO. Elle n'a pas été choisie pour participer à l'épreuve par équipes à Saint-Gall, ce qui est une indication que son heure n'est pas encore venue.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Même si elle a récement fait de bons résultats, elle n'a pas le métier des autres. De mon point de vue, ce serait un peu tôt. Il est vrai qu'à Athène, où on n'attendait pas de résultats, Rolf Grass a pris le parti d'engager des jeunes mais l'attente est toute autre à Hongkong.»
 
 
Theo Muff, l'outsider
Julie Conti
Classement mondial: 108e
 
Age: 43 ans.
 
Domicile: Frümsen-Sax (SG).
 
Meilleur cheval: Con Spirito R.
 
Palmarès: deux succès en Coupe des Nations et deux victoires au mondial des étalons.
 
L'avis d'Alban Poudret: «Il est régulier et solide dans les épreuves de Super League mais tout indique qu'il ne rentre pas dans les plans de Rolf Grass. Par exemple, il n'a pas été inclus dans l'épreuve par équipe à Rome. En plus, lors de ce même concours, il a dû abandonner dans le Grand Prix, ce qui a encore réduit ses chances. Il est très peu probable que Rolf Grass le sélectionne pour les Jeux olympiques.»
 
L'avis de Philippe Guerdat: «Son cheval n'a pas le niveau suffisant pour s'aligner dans des Jeux olympiques. En plus, Con Spirito n'est pas très en forme en ce moment. Enfin, il n'a pas été choisi pour participer aux dernières épreuves de Super League, et ceux que Rolf Grass ne teste pas dans ces épreuves, il ne va pas les envoyer aux Jeux. Ses chances d'aller à Hongkong sont vraiment très minces.»

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.