Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

La Suisse 4e à moins d'une barre du podium

lundi 6 août 2012

Steve Guerdat aux JO de Londres Steve Guerdat aux JO de Londres

Il s'en est fallu d'une barre pour que l'équipe de Suisse de saut d'obstacles ne décroche sur la piste la médaille de bronze obtenue sur le tapis vert à l'issue des JO 2008.

Steve Guerdat, Paul Estermann, Werner Muff et Pius Schwizer ont échoué au 4e rang, à 2 points des médaillés de bronze saoudiens. Le titre est revenu à la Grande-Bretagne, vainqueur en barrage des Pays-Bas.

«La performance d'ensemble n'est pas si mauvaise. Mais la 4e place est forcément la plus cruelle», relevait le chef d'équipe Urs Grünig. Qu'a-t-il manqué aux cavaliers helvétiques ? «De la chance !», lâchait sans hésiter le Zurichois, qui veut oublier au plus vite cette médaille en chocolat afin de préparer au mieux la finale individuelle prévue mercredi. «Nous n'allons plus parler de cette 4e place», glissait-il.

Un sans-faute inutile

En tête après la première manche de ce concours par équipes avec un seul point de pénalité, les cavaliers saoudiens n'ont - comme attendu - pas poursuivi sur leur lancée lundi sur un parcours bien plus exigeant (13 obstacles et 16 efforts). Seulement, le quatuor helvétique ne s'est pas totalement montré à la hauteur.

L'unique sans-faute de la journée, signé Pius Schwizer (49 ans), tombait trop tard puisque la Suisse ne pouvait plus espérer devancer l'Arabie Saoudite avant même le passage de son dernier cavalier. «On se retrouve très vite à la 4e place. C'est dur pour tout sportif», soulignait le Lucernois, qui n'espère pas récupérer une nouvelle fois une médaille sur le tapis vert. «La médaille des Saoudiens est méritée. Je ne veux pas d'une nouvelle bataille juridique», glissait-il.

Guerdat ne comprend pas

Leader naturel de l'équipe et premier Helvète en lice, Steve Guerdat n'avait pas pu réaliser le sans-faute qui aurait libéré ses partenaires. Il faisait tomber une barre sur l'antépénultième obstacle, après un parcours pourtant brillant jusque-là. La frustration est énorme pour le 2e de la finale de la Coupe du monde 2012. «J'ai simplement tutoyé une barre aujourd'hui (réd: lundi), comme dimanche d'ailleurs, et je me retrouve avec deux fautes», pestait le Jurassien.

«Je ne me suis jamais senti si bien sur Nino des Buissonnets. Jamais nous n'avions réalisé un aussi bon parcours dans un grand championnat. Je ne sais pas ce qui s'est passé sur cet oxer. La distance était là, le rythme était bon», poursuivait Steve Guerdat (30 ans). «La déception est grande. Nous voulions une médaille, et elle était à notre portée. Mais avec notre expérience, nous parviendrons à relativiser», concluait-il.

Fin de série pour Estermann

Auteur de sept parcours sans-faute consécutifs dans des Prix des nations, Paul Estermann voyait sa belle série prendre fin au pire moment. Le Lucernois de 49 ans commettait même deux fautes sur sa jument irlandaise Castlefield Eclipse. «Je n'ai pas senti qu'elle était fatiguée. J'étais peut-être trop proche sur le dernier obstacle du triple, et trop prudent sur l'oxer qui suivait», analysait-il.

Les derniers espoirs de médaille s'envolaient lors du troisième passage d'un cavalier helvétique, Werner Muff craquant sur son hongre brandebourgeois Kiamon. Le duo partait également à la faute sur l'ultime obstacle du triple, précipitant la perte des Helvètes avec deux nouvelles barres sur les onzième et douzième obstacles. Moins bon cavalier suisse, le Lucernois de 38 ans ne disputera d'ailleurs pas la finale individuelle. Il fait partie des 35 meilleurs, mais seuls trois cavaliers par nations sont admis dans une épreuve où les compteurs seront remis à zéro.

Source : LeMatin.ch

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.