Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Dans la bonne foulée

samedi 16 août 2008
Débuts réussis pour les Suisses, qui ont aligné les sans-faute. Seuls les Américains ont fait mieux. Ces résultats ne comptaient hélas pas beaucoup, mais confiance et motivation sont là

Alban Poudret - le 15 août 2008, 21h48

Alors «ça compte pour beurre ou pas?» Même les spécialistes n'étaient pas très au clair hier soir à Hongkong, à propos de la première épreuve qualificative de saut d'obstacles. Les 18 000 spectateurs assis dans les tribunes fêtaient, eux, les sans-faute comme des victoires, notamment celui de leur jeune compatriote Patrick Lam (25 ans), célébré en héros. Les Allemands, à l'inverse, faisaient comme s'il ne s'agissait que d'un parcours d'entraînement.

La vérité était entre les deux. Les Allemands n'ont pas tort lorsqu'ils disent que les deux manches de l'épreuve par équipe, qui serviront aussi de passage obligé vers la qualification pour la finale individuelle, feront le véritable tri. «Ce sera plus long, plus dur, plus haut et plus large», soulignait Ludger Beerbaum, 56e ex aequo avec son compatriote Ahlmann.

Largement de quoi brasser les cartes avant de désigner les 35 finalistes (sur 77). Et l'on remettra ensuite les compteurs à zéro. Cela dit, si l'insolente Mannschaft, 12e seulement hier soir, est assez forte pour prendre ce premier test en dilettante, les autres ont plutôt joué le jeu.

Un enthousiasme partagé
Les équipes qui ont aligné les bons parcours auront, outre une bonne dose de confiance, l'avantage de partir à la fin, dimanche soir. Les Américains, 1ers hier, et les Suisses, 2es ex aequo avec les Canadiens et les Brésiliens, pourront ainsi observer les autres avant de s'élancer.

«C'est un départ idéal. «No Mercy» était concentré et souple», résumait Christina Liebherr, 1re exaequo avec douze autres, dont Niklaus Schurtenberger, enchanté que son gris «Cantus» lui donne tant de sécurité: «Il a l'expérience et il est très fit».

Steve Guerdat, 14e ex aequo avec Pessoa, Lansink et douze autres, pénalisés d'un point de temps, ne regrettait pas ces quelques centièmes de trop: «J'ai alterné les rythmes et soigné l'abord du No 11, car «Jalisca» tourne moins bien à gauche, mais elle était à l'aise, j'ai un super sentiment». Un enthousiasme partagé par Yves G. Piaget, l'heureux propriétaire de ses chevaux, arrivé de Pékin voici deux jours.

La seule faute de l'équipe a été commise par «Nobless M», à la sortie du triple, mais comme la jument n'a pas regardé l'eau du bidet, Pius Schwizer, 30e ex., était satisfait. Rolf Grass, nerveux jusqu'ici, peut enfin respirer: «mes cavaliers vont bien dormir et moi aussi. On va décompresser un jour, avant dimanche».
 
Photo:  AP lqj

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.