Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Guerdat et sa «Ferrari», oh oui!

lundi 1 septembre 2008

Image © Keystone

A 26 ans, Steve Guerdat, montant «Ferrari», a confirmé sa forme du moment et fait preuve d'une grande maîtrise nerveuse pour remporter ses premiers lauriers sur le plan national, résistant à la pression de Markus Fuchs.A+ A- Imprimer RSS Envoyer Recommander Réagir Si vous avez manqué le début
Hippisme: la Suisse a trois chancesA peine rentré de Hongkong, Steve Guerdat se couvre d'or, privant Markus Fuchs d'une septième couronne. Céline Stauffer en bronze et... à Palexpo, en décembre prochain

L'un est un vieux renard. L'autre un jeune loup. La détermination et la rage de vaincre du premier sont légendaires et intactes. Celles du second moins flagrantes mais tout aussi fortes. A 53 ans, le premier espérait faire mieux que les six titres nationaux de Paul Weier et Willi Melliger. A 26 ans, le second en voulait un premier, lui dont la seule médaille, de bronze, gagnée dans ce championnat élite, remonte à 1999.

Et à Bâle, devant 7000 spectateurs, ces deux-là n'ont laissé à personne le soin de contester leur suprématie, Steve Guerdat se montrant souverain avec un «Ferrari» qui ne le fut pas moins, Markus Fuchs serrant les dents pour ne pas laisser échapper l'argent avec «La Toya III» après ses deux fautes de la première manche. De l'argent qui aurait bien pu aller à Céline Stauffer, qui finissait par un impeccable sans-faute, remontant ainsi de la 25e place le premier jour au podium. A elle, la wild card pour le prochain CSI-W de Genève promise au meilleur Romand.

Sans faute lors du dernier passage, le Genevois Pierre Brunschwig finissait brillant 6e avec «Orient Express», cinq rangs devant David Deillon, qui perdait son profit du seul parcours sans faute d'obstacles de la première manche d'hier en en faisant deux dans la seconde avec «Tahorna». 3e avant ce test ultime, Vincent Deller préférait lui abandonner après deux refus de «Wallaby», tout comme son suivant au classement, Hansueli Sprunger. Le métier doit rentrer chez le Genevois, qui avait surpris son monde en s'imposant avec finesse et brio vendredi. Et qui surprendra encore.
 
Sophie Deller - le 31 août 2008, 00h39
Le Matin

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.