Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

" Il n'y a que du plaisir "

lundi 6 juin 2005

Photo: Keystone
Le Jurassien Steve Guerdat sera engagé dans l'épreuve de saut Objectif: une qualification pour la finale
 
D'ATHÈNES • Gérard Joris

L'équipe de Suisse de saut d'obstacles, en lice dès demain (de gauche à droite): Rolf Grass (chef d'équipe), C Markus Fuchs, Steve Guerdat, Christina Liebherr et Fabio Crotta.

Les Jeux olympiques débuteront réellement demain pour les cavaliers du concours de saut helvétiques. Quatre Suisses entreront en lice à cette occasion: Markus Fuchs, qui montera Tinka's Boy, Fabio Crotta, qui concourra avec Mme Pompadour, Christina Liebherr, qui a emmené avec elle No Mercy, et Steve Guerdat, qui évoluera avec son meilleur cheval actuel, Olympic. Pour le Jurassien, ce seront ses premiers Jeux. Nous l'avons rencontré, hier, particulièrement décontracté et détendu, au splendide centre équestre de Markopoulo, à une trentaine de kilomètres d'Athènes.

  • Steve Guerdat, votre voyage, votre arrivée à Athènes, comment cela s'est passé?

Très bien. Nos chevaux sont arrivés en fin d'après-midi, mardi. Ils ont bien voyagé. Le temps de prendre nos bagages et nos appartements, nous sommes arrivés pour notre part vers deux heures du matin. Le lendemain, nous avons découvert notre magnifique centre équestre de Markopoulo et, aujourd'hui, le village olympique. Tous ces jours se sont très bien déroulés. Il n'y a eu que du plaisir.

  • Les chevaux se sont bien adaptés à leur nouvel environnement?

Il n’y a pas de problèmes particuliers, non. Il fait un peu chaud, mais pas tellement plus que chez nous. En plus, il y a presque tous les jours du vent, si bien que les chevaux supportent bien les conditions.

  • Le centre équestre de Markopoulo, comment l’avez-vous trouvé ?

C’est un stade fantastique, vraiment magnifique. Les conditions sont extraordinaires pour nous et pour les chevaux. Nous avons à disposition cinq places d’entraînement plus belles les unes que les autres. Les écuries disposent toutes d’une ventilation dans chaque box. En plus, ils sont très grands. Il y a même des salles de rafraîchissement pour les chevaux. La seule chose qui manque encore actuellement, c’est le parc d’obstacles. Lorsqu’il sera en place, avec sa nouvelle coloration, ce sera vraiment quelque chose de grandiose.

  • Le centre équestre se trouve à l’extérieur d’Athènes. Est-ce que vous vous sentez ici aux  Jeux olympiques ?

Pas vraiment, et c’est ce que je regrette un peu. Peut-être que c’est un bien, peut-être que c’est un mal. Je ne sais pas. Moi, je ne vois pas vraiment de différence avec un autre concours international. Si je ne savais pas que c’était les Jeux olympiques, je ne m’en rendrais pas compte. Mais ça viendra avec le début des compétitions.

  • Vous vivez vos premiers Jeux olympiques. Vous êtes donc un peu déçu, j’imagine ?

J’attendais autre chose. Heureusement, chaque soir, on peut voir à la télé les reflets des autres compétitions, les remises des médailles, etc. On vit ainsi quand même un peu l’ambiance des Jeux.

  • Comment se déroule une journée, pour vous ici ?

On se lève vers 6h-6h30. A 7h, on monte les chevaux jusque vers 8h, puis on vient prendre le petit déjeuner. Ensuite, c’est la partie plaisir, un peu vacances. Personnellement, je vais courir tous les matins, jouer au basket, nager à la mer toute proche. L’après-midi, nous avons différentes petites choses au programme, aujourd’hui une conférence de presse, d’autres fois du warm-up, des contrôles chez le vétérinaire, etc. Le soir, vers 19h, on monte à nouveau les chevaux pendant une quarantaine de minutes pour les trotter, les décontracte. Puis on va manger toute l’équipe ensemble. Vers 22h ou 23h, on va se coucher.

  • Dimanche, ce sera la compétition. Comment vous sentez-vous ?
Prêt. Je me réjouis. Cela fait bientôt quatre jours qu’on est ici. Il faut que la compétition commence.
Une médaille ? Je ne vois pas si loin »
  • Steve Guerdat, vous êtes-vous fixé un objectif précis?

Pas vraiment. Lors de chaque grand prix, je donne le meilleur de moi-même. Ce sera la même chose ici. Je vais me donner à fond et on verra bien ce qui se passera.

  • La concurrence sera-t-elle la même que dans les grands prix?
Un peu, oui. Ici, je côtoie tous les jours les meilleurs cavaliers du monde. La différence, c'est qu'ils seront encore meilleurs que dans les grands prix.
  • Vous rêvez d'une médaille?

Il faut garder la tête sur les épaules et rester réaliste. Je suis venu ici la tête froide. Olympic est en grande forme, mais de là à rêver de médaille... Non, même si on a assisté à de plus grosses surprises aux Jeux olympiques, je ne vois pas si loin. Mon objectif, c'est de me qualifier pour la finale de vendredi. Ensuite, on verra bien. Si je suis qualifié, alors peut-être que je pourrai me fixer des objectifs précis, (gj)

Source: LQJ

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.