Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

L'aventure n'est pas terminée...

lundi 6 juin 2005

A deux sabots de l'exploit mardi, les Helvètes doivent jouer l'individuel à fond

Après la journée marathon de mardi, éprouvante pour les quadrupèdes comme pour les bipèdes, hier c'était détente. «On a bougé les chevaux en début de soirée, mais c'est surtout mer et piscine!» Et il s'agit déjà de penser à vendredi.
La Suisse a quatre cavaliers qualifiés pour la finale individuelle, mais elle ne peut en aligner que trois, charte olympique oblique C'est au chef d'équipe et à lui seul de rendre soi' choix. D'ici à la 2e inspection vétérinaire. Rolf Grass l'a pourtant fait hier, avec 48 heures d'avance. «Il faut que les cavaliers puissent se préparer.»
C'est Steve Guerdat qui reste sur la touche. On ne s'est pas uniquement basés sur la stricte addition des résultats (le Jurassien comptait une faute de plus que Fuchs): «Sa jument a été fantastique mardi soir, mais elle n'a que 8 ans. C'est la raison principale de mon choix. «Olympic» a son avenir devant elle.» Un raisonnement qui se tient, même si sa performance fut étincelante dans là phase décisive.
Steve Guerdat quittera par conséquent ses petits compagnons demain, dans un avion privé affrété par les organisateurs du CSI de Kiev et il les retrouvera lundi matin. La vie de pro continue.
 
Rolf Grass ne cache pas que Markus Fuchs est dans une phase d'insécurité. «Il doit pouvoir se ressourcer, il aura moins de pression vendredi.» Notre vétéran saura-t-il redonner confiance à «Tinka's-Boy» sur la rivière? Le Saint-Gallois s'en inquiète: «C'est le seul aspect technique que j'avais travaillé avant de venir ici et ça ne va pas.» Il n'a pas oublié ses fautes à répétition sur l'eau des Mondiaux de Jerez. Pourra-t-il corriger le tir en deux jours?

Nouvelle ère

Quel que soit le résultat de vendredi, il est clair qu'une équipe nouvelle est née. Du quatuor en argent de Sydney, il ne reste que Fuchs. Lesley McNaught est ici dans les tribunes, en tailleur rosé, invitée par ses élèves turcs. «C'est dur de vivre ça de l'extérieur, c'est frustrant, j'aimerais être de l'autre côté.» Beat Mändli et Willi Melliger, eux, sont devant leur poste de télévision.
Ici, les jeunes loups se sont bien battus. Le vieux renard, lui, a craqué, mais on ne peut lui en vouloir. «Neuf fois sur dix, c'est lui qui apporte le plus à l'équipe», dira Guerdat Et, au-delà de la déception, de cet oxer de regrets, il y a un quatuor soudé et combatif, gage d'avenir. Christina Liebherr, brillante et pétulante comme une... Bulle de Champagne, Fabio Crotta, solide et combatif à souhait, et Steve Guerdat, impressionnant d'aisance dans la seconde manche, se sont montrés à la hauteur. Et leurs jeunes destriers aussi. Du haut de l'Olympe, Pégase lui-même a été impressionné par leur aisance.

Source: Le Matin / Athènes
Textes: Alban Poudret

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.