Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Première

mardi 19 août 2003

A 21 ans, Steve Guerdat vivra ses premiers championnats d´Europe

Sans se mettre de pression

Championnats d’europe. Première « grosse » expérience pour le Jurassien Steve Guerdat. Dès demain, il participera aux joutes continentales à Donaueschingen.

 
 
Raffi Kouyoumdjian

 Il n’y a que les belles et grisantes ambitions qui font avancer les sportifs. Fort de ce credo, Steve Guerdat aborde les Championnats d’Europe de saut d’obstacles l’humeur joyeuse. A 21 ans, il est le plus jeune participant au rendez-vous continental de Donaueschingen, qui débute demain. A la source de l’impérial Danuble, non loin du château du Fürstenberg, le Jurassien et l’équipe de Suisse vont jouer gros, une qualification pour les JO d’Athènes à leur menu.

Promu 84e cavalier mondial durant l’été – une progression de 29 rangs à la clé -, le Vadais connaît une ascension fulgurante. «Ce classement mondial revêt une valeur significative pour moi. A mon arrivée dans les Pays-Bas, je n’étais pas classé dans les 500 premiers. Mon objectif pour la fin de l’année est de rentrer dans les cinquante premiers », avoue le Jurassien.

Domicilié à Valkenswaard depuis le mois de novembre, Steve Guerdat devient surtout incontournable lors des grands rendez-vous. A Donaueschingen, il ne fera pas figuration. Membre titulaire de l’équipe de Suisse, le cavalier de Basse court aura pour mission première de qualifier une équipe complète pour les JO d’Athènes et, indirectement de se placer, pour une place sous le soleil grec.Trois cavaliers qui font rêver Steve Guerdat Philippe La Suisse, qui ne fait plus partie de la Superligue, comptera sur un sacré quatuor pour gagner le droit  de participer à la quinzaine olympique. « A mes côtés, je retrouve Beat Mändli, Willy Melliger et Markus Fuchs, qui, pour moi,  sont les trois meilleurs cavaliers suisses de tous les temps. Je vais tenter d’évoluer à leur niveau. Je veux aider l’équipe à se qualifier pour Athènes. » a l’heure actuelle, six pays – Grèce (pays organisateur), France, Suède, Belgique, Allemagne, Pays-Bas – ont déjà obtenu leur billet pour le grand rendez-vous du prochain été. A Donaueschingen, les trois dernières nations européennes à prendre part aux JO – les meilleurs non encore qualifiées – seront connues. La Suisse est en position de force.

« Comment vais-je gérer la presion ? »

« Cette fin de semaine, tout peu arriver. On peut même rêver d’exploit, pourquoi pas de médaille. Markus Fuchs est le numéro un mondial, Willy Melliger revient bien et Beat Mändli et moi marchons fort ces temps », explique Steve Guerdat, qui est arrivé tôt ce matin sur les lieux de la compétition. « Je vais débarquer à Donaueschingen sans repères. Je n’ai pas encore discuté avec l’encadrement de l’équipe nationale, puisque j’ai passé ces derniers mois  loin de la Suisse. »

Ces « européens » sont surtout une nouvelle étape dans la carrière de Steve Guerdat. « Comment vais-je gérer la pression ? je ne sais pas. Je n’ai pas envie de me fixer d’objectifs particuliers, je prendrai tout ce qui vient. » La première compétition qualificative – la traditionnelle chasse-  aura lieu jeudi, le Prix des Nations vendredi. On saura alors si le Jurassien participera à la grande finale individuelle du dimanche. « Avec mon cheval Tepic la Silla, on peut rêver de tout. »

On verra ça cette fin de semaine. Pour l’instant, les deux ont promis de garder leur six pieds sur terre.
 

« Tepic la Silla » Le sait

Steve Guerdat a passé un agréable été. Victorieux du GP de Neuendorf le mois passé, « je l’attendais depuis un petit moment ce succès », il a participé aux épreuves de Valkenswaard, dans le fief, durant trois huitaines. Un peu de repos à domicile avant Donaueschingen ? « Pensez ! Je n’ai jamais vécu trois semaines aussi fatigantes. Mes journées commençaient à 5 heures du matin pour se terminer à 21 heures. Mais j’ai bien sauté les quinze premiers jours. Ce week-end, j’en ai profité pour monter les jeunes chevaux. On a laissé les meilleurs au repos. »Les meilleurs pour l’occasion, sont Innovation et Tepic la Silla. Ce dernier puissant étalon brun de 15 ans, propriété du Mexicain Alfonso Romo, est l’atout numéro un du Jurassien. Ses bonnes performances à Neuendorf – premier – et à Valkenswaard – quatrième et deuxième du GP – en témoignent. « Je compte énormément sur lui. Et il le sait », avoue un Steve Guerdat, qui va peut-être vivre une semaine la plus tonitruante de sa très jeune carrière.(rk)

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.