Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Steve Guerdat, de Hong Kong à Pékin

vendredi 8 août 2008
Arrivée à Pékin hier matin depuis Hong Kong, la délégation des cavaliers suisses affichait une mine splendide, malgré le typhon de la veille vécu à Honk Kong et le retrait houleux de Daniel Etter de l’équipe.

Steve Guerdat: «Individuellement, ce sera difficile. Aux Jeux, les obstacles sont particulièrement hauts. En finale, les barres passent à 1m65, pour 2m00 de largeur parfois. On demande non plus 16 efforts aux montures, mais 18. Un cheval de Coupe des nations n’a pas l’habitude de ça.»

Impassible il y a quatre ans, le Jurassien ne voulait pas entendre parler de l’esprit olympique. Le voilà désormais qui parle «d’émotions, de magie». Un nouvel homme. «A Athènes, j’avais une autre compétition au début des Jeux et la question ne s’est même pas posée. Il y a trois mois encore, lorsqu’on nous a demandé si on voulait participer à la cérémonie d’ouverture. J’ai dit non, avoue le plus jeune de l’équipe. C’était une erreur de ma part. Je ne pensais pas ressentir  les émotions que j’ai eues en arrivant au village olympique. Sentir tout un pays derrière soi, c’est gigantesque.»

Copyright photo : Reuters

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.