Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Steve Guerdat est deuxième alors que Beat Mändli se classe sixième

vendredi 25 avril 2008
photo: scoopyga.com
Début idéal pour les Suisses
 
La finale de la Coupe du monde n’aurait pu mieux commencer pour les Helvètes. Epatant avec « Trésor », Guerdat ne s’incline que devant Engemann
Du sang pur sang pour les Suisses : 100% de réussite, deux parcours sans-faute, rapides, parfaitement dosés et élégants: la classe mondiale! On ne pouvait rêver meilleur départ dans cette 30e finale de la Coupe du monde Rolex FEI de saut. A Las Vegas, l’an passé, nos deux as étaient 4e et 9e le premier soir, après la chasse, et ils avaient fini les deux sur le podium. Hier soir, à Göteborg, Guerdat était 2e et Mändli 6e. La belle aventure se répéterait-elle?
« Le week-end est encore long, très long, mais c’est un début idéal. Je savais qu’Engemann et «Aboyeur» étaient intouchables, mais j’espérais me faufiler devant les favoris et cette 2e place me comble», avouait Steve Guerdat. «On sait que «Trésor» n’est pas le plus rapide et ce parcours (n.d.l.r.: tracé par le Suisse Rolf Lüdi) sans trop de virages courts, avec des longues galopades, n’était pas trop pour lui, mais il est maniable et il a bien sauté. J’ai donc pris des risques sur la fin. Il n’aime pas trop qu’on lui enlève des foulées, mais sur trois ou quatre obstacles, ça tient!». Bien vu!
Steve Guerdat a fait de la belle ouvrage, millimétrée, pour finir devant des «Libertina», «Shutterfly», «Ideo du Thot», «All Inclusive», bref des extraterrestres. «Avec «Jalisca» et «Ferrari», je peux jouer sur leur génie, tandis qu’avec «Trésor» je n’ai pas le droit à l’erreur. Je dois lui faciliter la vie au maximum», souligne le Jurassien (25 ans). Reste que ce qui paraissait un miracle à Las Vegas semble se répéter… «n verra s’il tient la distance, mais je le sens en forme.»
Beat Mändli aussi était content de son parcours sans-faute. «Je suis confiant, «Ideot du Thot» est en superforme et je suis au contact des meilleurs. Tout est ouvert», résumait le tenant du titre, qui regrettait lui un peu le manque d’obtions. Hormis un sursis sur le No 1, où le cheval, complètement décalé à droite, s’enroula de justesse sur les barres, le couple a laissé une forte impression.
 
La longue journée de Steve Guerdat

6h45 «Le réveil sonne. J’ai un terrible mal de gorge et de la fièvre. J’ai attrapé ça dans l’avion, avec l’air conditionné. Mais il faut se lever, un bon jus d’orange nous retapera!»

7h50 «Après un petit tour aux écuries, où «Trésor» me semble tenir la top forme, je le confie à ma groom, qui le montera sur la grande piste, sans sauter. Moi, je fais un entraînement au paddock avec «Ferrari», qui doit se qualifier pour le GP de samedi. Ce «Ferrari» je l’adore, on fait la paire!»

10h30 «Je me qualifie pour le barrage avec «Ferrari». Là, je prendrai un peu trop de risques, ce qui me coûtera la victoire. Ma 5e place me permettra tout de même de disputer le GP. Et que cela me serve de leçon, j’essayerai de mieux doser ce soir dans la Coupe du monde avec «Trésor»!»

13h «Après un lunch assez modeste, je monte «Trésor» à l’entraînement. Une bonne détente, je sens bien mon cheval. Mon père y croit aussi, il n’est pourtant pas très optimiste de nature!»

14h «Je peux me relaxer à l’hôtel, en suivant la victoire de Federer (je suis un fan!)! J’adore le tennis. J’ai aussi pris quelques DVD.»

17h «Thomas Fuchs, qui me coache de plus en plus souvent, est venu tout exprès avec son fils Martin(16 ans), médaillé aux Européens juniors, l’été dernier. Il est avec nous pour la reconnaissance. Je refais quatre fois le tour, pour voir où j’oserai tout à l’heure prendre des risques. Je pense pouvoir descendre au-dessous des 70 secondes. Si tout va bien…»

19h15 «Mon tour se déroule comme espéré, «Trésor» répond parfaitement à mes sollicitudes et notre fin de parcours ultrarapide nous permet de nous classer 2e.»

20h45 « Après la remise des prix, la conférence de presse, une interview pour la Radio romande et la discussion se prolonge avec les quelques journalistes romands présents ici.»

21h30 2Après un crochet par les écuries, je peux aller manger avec ma petite équipe. Il faut reprendre des forces!»
 
Source: Le Matin
Textes: Alban Poudret

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.