Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

"Tijl" vendu un coup dur pour Steve Guerdat

vendredi 13 janvier 2006

Photo: Valeris Streun

Quelques heures après avoir appris la dissolution de la paire Lesley McNaught-"Riot Gun", c'est un coup encore plus dur qui frappe l'équipe de suisse en vue des Jeux Mondiaux '06, avec la vente de "Tijl van het Pallieterland", le crack No 1 de Steve Guerdat, au Brésilien Alvaro A. "Doda" de Miranda Neto, l'époux d'Athina Roussel Onassis.Si Steve Guerdat s'est finalement déplacé à Dubaï, sur les bords du Golfe persique, sans sa "merveille", c'est bien pour cette raison. "Il était prévu que je monte "Tijl" ici, mais le cheval est vendu", avoue le Jurassien. Athina  Roussel Onassis, entend offrir cette merveille à son mari. "Tijl" représente un atout de poids pour de Miranda, qui avait déjà récupéré "Chatwin", un autre crack débuté par Christophe Barbeau et vendu par Tops. "Tijl van het Pallieterland", de son nom complet, solide belge de 9 ans-et-demi (par "Fantastique") a d'énormes moyens. Et Steve Guerdat a brillé avec lui à Aix-la-Chapelle (5e du GP), sur le terrain des prochains Mondiaux, ce qui est un "plus" non négligeable... Voilà qui doit encore aviver les regrets de Guerdat, même si celui-ci ajoute: "Cela fait trois ans-et-demi que je vis ainsi et Jan (Tops) m'a tout de même permis de disputer toutes les grandes échéances". Dure, la vie de "pilote"!
Source: www.cavalier-romand.ch
 

source image: le matin
Ainsi soit Tijl


Steve Guerdat qui, en ce début d’année, se voit dépossédé de sa meilleure monture. Son hongre de neuf ans, Tijl van het Pallieterland – Tijl, prononcez « Til »- rejoindra en effet prochainement les écuries de la jeune milliardaire Athina Onassis et de son Brésilien de mari, le bienheureux cavalier Alvaro de Miranda.
 
Depuis qu’il dirige la conduite des cracks des écuries de Jan tops, Steve Guerdat, employé modèle, en aura vu défiler des chevaux de tout premier plan. Trois en trois années ! Tepic La Silla, le premier, lui avait offert une place sur le podium des Européens de Donaueschingen en été 2003. Pialotta, que Jan Tops – en galant homme qu’il est – a offert l’an passé à sa blonde fiancée australienne Edwina Alexander, le Jurassien l’avait conduit à une magnifique 6e place lors de la finale de la Coupe du monde de Las Vegas le printemps dernier et une place sur le podium aux Européens de  San Patrignano l’été dernier. Et Tijl ? la Jurassien a brillé avec lui à Cannes, 1er du GP, 1er du Prix des Nations de Rotterdam, 2e du GP de Neuendorf  et 2e du GP de Geesteren , 2ème du GP de La Corogne 2005, 3ème du GP de Wiesbaden 2005,
3ème du GP-W de Vérone,  5ème du GP d’Aix la Chapelle, sur le terrain des prochains Mondiaux, ce qui est un « plus » non négligeable… Les séparations entre le cavalier et sa monture, ça le connaît, Steve!
 
Ainsi, c’est Tijl ! Le dernier surpris de cet échange à plusieurs millions est bien entendu Steve Guerdat. Il y a une petite année, dans ces colonnes, le Jurassien n’osait pas prévoir de grands desseins avec son atout. « C’est un champion celui-là !
Combien de temps l’aurais-je sous la main ? sans doute pas jusqu’à l’été. » Le Vadais établi à Valkenswaard aura finalement vécu une année de concours avec cette monture. C’est tout de même mieux qu’une demi-saison !
 
Steve Guerdat a de toute façon toujours su mettre le pied à l’étrier. Le jeune Vadais (23 ans) a sans doute accepté la nouvelle non sans quelque amertume. Il connaît pourtant les règles du jeu, celles imposées par son patron, homme de réseau réputé marchand de chevaux. La facilité avec laquelle le Jurassien s’adapte à ses montures a toujours épaté les spécialistes du saut. Et Jan  Tops, depuis le début de leur aventure fin 2002, ne lui a-t-il pas toujours permis de rebondir sur ses pattes ?

En cette année de Jeux équestres à Aix-La-chapelle, nul doute que Steve Guerdat s’accrochera pour être du  rendez-vous, fin août, sur la plus belle piste du monde. Il a du métier maintenant. Il a  surtout sept mois pour travailler un nouveau champion et miser sur le bon cheval. C’est un défi que le Jurassien, qui a une sainte horreur des échecs, aura à cœur de relever. La vie d’un cavalier n’est-elle d’ailleurs pas faite d’obstacles ?
Source : LQJ / Texte (rk)

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.