Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Steve Guerdat

Avant les JO, Steve affirme ses ambitions

mardi 17 juillet 2012

Sa troisième quête olympique

Jeux olympiques de Londres, Jour J-10. Steve disputera en Angleterre ses troisièmes olympiades. Le cavalier jurassien (30 ans) et ses coéquipiers viseront d’abord une médaille dans le Prix des Nations.

Les Jeux olympiques, Steve connaît. Déjà engagé en 2004 à Athènes et en 2008 à Hong Kong, le cavalier jurassien vivra à Londres sa troisième expérience sous les anneaux. Steve reste encore le cadet de l’équipe de Suisse, mais il est le plus expérimenté à ce niveau. «C’est une satisfaction de pouvoir aller aux Jeux une troisième fois. Mais je ne suis pas du genre à me dire, j’y suis c’est bien. C’est beau de faire partie du truc, mais je serai vraiment satisfait si je récolte la médaille au bout ou si j’ai le sentiment d’avoir bien fait mes parcours. Et c’est pour cela que je travaille fort,» répond celui qui est établi à Herrliberg (ZH).

Pas de cérémonie d’ouverture

Le numéro trois mondial Pius Schwitzer, Paul Estermann, Werner Muff et la réserviste Clarissa Crotta l’accompagneront à Greewich Park. Le saut d’obstacles sera au programme en deuxième semaine avec le dénouement du prix des Nations le lundi 6 août et la finale individuelle le mercredi 8 août. «On va se retrouver en Suisse quelques jours avant notre départ. On va monter ensemble et préparer nos échéances. C’est pour cela que nous manquerons la cérémonie d’ouverture. Nous souhaitons privilégier la préparation de nos chevaux et mettre toutes les chances de notre côté.»

Le numéro 8 mondial fera confiance à Nino des Buissonnets, son hongre bai de onze ans, préféré finalement à Carpalo et Nasa. La finale de la Coupe du monde de Bois-le-Duc en avril (n.d.l.r. où Steve a terminé au deuxième rang) l’a conforté dans son choix.«Les trois chevaux que j’avais d’abord présélectionnés pouvaient aider l’équipe. Mais c’est bien avec Nino que j’ai le plus de chance de faire une médaille en individuel. Pour devenir champion olympique, il faut un petit coup de génie, ce coup de folie que Nino possède,» remarque le Jurassien.

«Le premier objectif, lors de ces Jeux, c’est l’équipe,» confirme Steve. Il y a quatre ans, la Suisse avait remporté le bronze à Hong Kong, après le déclassement de la Norvège, le cheval de Tony Andre Hansen ayant été testé positif à la Capsaïcine.

«Au niveau individuel, cinq ou six cavaliers mériteraient la consécration. Ca se joue à la chance, aux concours de circonstances que l’on peut provoquer certes mais pas toujours contrôler. »

Lui, le Jurassien pourra assurément se servir de ses deux premières expériences. A 30 ans, est-il plus apte à gérer un grand événement ? «On verra sur place. A Hong Kong, après ma faute de la première manche, je n’aurais pas dû m’énerver autant contre moi-même. Aujourd’hui, je ne réagirais plus ainsi. Je saurais rester concentré en sachant que tout peut arriver. Mais sur la préparation, rien n’a changé. Je travaille avec le même entraîneur et dans les mêmes écuries.»

Alors, Steve rêve-t-il de cette nouvelle médaille ? «On ne gagne pas une médaille en rêvant. Je garde les pieds sur terre. Tout ne se passe pas toujours comme dans un rêve. Aux Jeux, tout est exagéré, amplifié, l’échec comme la performance. Je suis préparé à tout cela. J’essayerai juste de faire comme d’habitude. On entre en piste et on se retrouve face aux obstacles. Et comme tous les week-ends, une faute c’est quatre points ». Mais une fois tous les quatre ans, le sans-faute peut bien valoir la consécration.

Athènes 2004

JO Athènes 2004 Olympique
JO Athènes 2004 - Olympique

Steve a 22 ans et monte le bien nommé Olympic, un jeune cheval. «Cela reste une superbe expérience. J’avais réalisé deux bons tours… et un très mauvais. Mais le résultat d’ensemble était bon.» La suisse termine cinquième «avec une super jeune équipe.» Mais le jurassien doit renoncer à la finale individuelle, la suisse ne pouvait aligner que trois cavaliers. «Je garde en mémoire le côté amical de ces JO d’Athènes avec Fabio Crotta ou encore Christophe Barbeau. C’était un peu des vacances !» Alors engagé chez le Hollandais Jan Tops, Steve est rappelé par son employeur. Le jour de la finale individuelle, le Jurassien est en lice sur une autre place de concours !

Hong Kong 2008

JO Hong Kong 2008 - Jalisca Solier
JO Hong Kong 2008 - Jalisca Solier

«Cela reste l’un des moments les plus durs de ma carrière. Difficile à encaisser sur le coup.» Steve est le dernier à s’élancer dans le Prix des Nations. Avec un sans-faute du jurassien, la Suisse serait bronzée. Mais Jalisca Solier met les pattes dans l’eau. « Pour cinq centièmes, je passais à côté du plus beau moment de ma carrière.» Bien plus tard, la Suisse récupérera cette médaille de bronze sur le tapis vert, après le déclassement de la Norvège. Dans l’épreuve individuelle, Steve termine neuvième. «Là encore, j’étais à une faute du podium. Mais je reste très satisfait de ce que j’ai réalisé. Sportivement, ce fut une réussite.»

Source: LQJ
Texte : Raffi Kouyoumdjian

Mécénat

Hofgut Albführen
CHC Horses

Sponsors

Rolex
Toyota

Partenaires

Veredus
Artionet Web Agency
TRM
Amerigo
Samshield
Parlanti Roma
Hypona
Swiza
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.